Pour visionner la vidéo, connectez-vous à votre profil ou abonnez-vous!

commentaires

  • MERCI Julie.
    Je sais ce que sait d’être différente. Je viens d’une famille de cinq filles et mes parents disaient; ‘Si tu étais un garçon, ce ne serait pas pareil’ (heures d’entrées), alors moi aussi à l’adolescence, je suis devenu féministe. J’ai fait carrière dans un monde d’homme et j’ai souvent passé pour une extra-terrestre (à leurs yeux), car je me suis ‘battu’ pour mes droits (salaire, conditions etc.).
    Bien bravo et ne lâche pas !

  • Bonjour Julie,
    Félicitations et merci de faire ce que tu fais. Ça prend beaucoup de courage, d’estime de soi et de confiance en soi pour être engagée dans un tel projet et s’afficher féministe.
    Personnellement je suis très éduquée, mon environnement est très éduqué, etc. Pourtant on m’a quelque fois dit que le féminisme était quelque chose de dépasser. Des personnes proches de moi ont déjà réagi négativement à propos d’une personne publique s’affichant féministe. J’ai alors pris le temps de questionner: pourquoi est-ce perçu négativement? Qui est-ce qui fait encore peur? Et j’ai pris le temps d’expliquer le féminisme et pourquoi je l’étais. Je l’explique également à mes enfants quand le sujet se présente. Des qu’on sort un peu du milieu des sciences humaines, beaucoup trop encore ne croient pas que c’est encore tellement d’actualité. On pourrait penser que les questions restantes sont plus légères genre un refinement au niveau de l’egalite des salaires, etc. Personnellement je serais plutôt penser à croire qu’on a reculer sur certains aspects. Prenez simplement le % d’étudiantes violentees sur les campus universitaires. Faut vraiment avoir les yeux fermés pour penser que le féminisme n’a plus sa raison d’être! Enfin je m’arrête ici.
    Bravo et encore merci pour ton combat. Ne lache pas!

    • Merci Clara ,
      Malheureusement je crois aussi que nous reculons ! Dans mon milieu je ne peux même pas parler de féminisme , c est encore perçu comme une guerre contre les hommes ….franchement penser comme ça est, dépassé.Le féminisme c ‘ est si grand et nécessaire . J ‘ éduque mes fils en féministe et ils savent eux , ce que ça veut dire et sont fière de ce que je fais ….ça ne Les surprend pas c’ est normal chez nous. Alors il faut et faudra Beaucoup d’ éducation pour remarcher dans les mêmes pas et finir par avancer. Le jour où il n’y aura plus ce mot ce sera une grande fête car nous serons égalitaires ! ❤

    • Merci Clara, oh que oui c’est CAPITAL de soutenir , de s’impliquer, d’être féministe et d’en être fière. Il y a tant de chemin à faire. Moi j’aime beaucoup tenter de changer les choses en en parlant et en offrant du contenu aux jeunes filles15-20-30 ans pour leur dire d’arrêter de dire que tout est fait … je leur donne des exemples pour qu’elles puissent en être conscientes.
      Merci d’être là …
      x
      Marcia

  • Chapeau Julie !
    Je suis vraiment enchantée de te découvrir
    et épatée par ce que tu fais
    pour apporter une différence dans notre monde .
    Je pense que l’histoire de la lutte pour les droits des femmes devrait être enseignée dans nos écoles secondaires à nos jeunes filles en devenir, pour leur montrer leur chance d’être née dans un pays libre et d’avoir droit à l’éducation et bien plus !

    • Merci Nancy,
      En effet peu d choses sont dites et enseigner sur l’ histoire des femmes…c’ est toujours un sujet chaud .Je crois que chacune d’ entre nous devons s’afficher et le dire haut et fort ce que veut dire le féminisme et être des modèles pour nos belles filles .Elles doivent savoir que tout les acquis sont tellement fragiles! 💪🏻