Pour visionner la vidéo, connectez-vous à votre profil ou abonnez-vous!

commentaires

    • Tu as raison Danielle, quand nous comprenons que les gens portent en eux tellement de souffrances par des blessures immenses, cela change notre perception et nous aide à pardonner. Pas évident, mais l’important est de trouver les outils et une philosophie pour aider le plus possible à atteindre une paix intérieure. Gratitude…

  • Quel beau témoignage chère Karine. Je comprends très bien que vivre avec le stress post-traumatique devient un enfer.
    Tout est question de mémoires… Quand je parle ici de mémoires c’est ce que nous portons en nous, dans notre code génétique, dans notre ADN. Que ce soit des événements de l’enfance (blessures d’abandon, rejet, trahison, maltraitance, etc.), quand les mémoires liées à ces événements remontent par des émotions désagréables la vie peut devenir facilement pénible.
    À l’âge de 24 ans, j’ai subi un choc traumatique et probablement un traumatisme crânien non diagnostiqués donc non-traités. J’ai été victime d’un incendie suite à une explosion à mon lieu de travail. Je suis une rescapée, mais il y a eu 6 mortes dans ce sinistre (collègues de travail, cliente, 3 fillettes).
    Par la suite, et pendant trop longtemps, j’ai été une personne épuisée, éteinte, anxieuse qui avais des peurs, des phobies. Tout était trop lourd. Bien souvent, j’aurai aimé m’endormir et ne pas me réveiller.
    À l’âge de 50 ans, burn-out, dépression majeure, non-fonctionnelle dans toutes les sphères de ma vie. Je comprends par la suite que j’ai vécu péniblement pendant longtemps avec les séquelles du stress post-traumatique.
    J’ai demandé de l’aide et un psychiatre de 75 ans a eu mon dossier sur son bureau.
    Je m’adonne heureusement à la spiritualité, aux énergies, aux soins énergétiques, dont l’EFT.
    Ce psychiatre me parle de l’EFT. Nous sommes heureux tous les deux de s’entendre et d’utiliser cette technique que je connais. Je fais des protocoles EFT en supervision entre nos rencontres hebdomadaires.
    Libération des mémoires toxiques qui nuisent à mon bien-être, des mémoires de blessures d’enfance, d’événements marquants, etc. Tout y est passé.
    À mesure que mes énergies reviennent, je suis des formations : EFT, cohérence cardiaque, marketing en ligne (Académie Zéro Limite), etc.
    Un an plus tard, je quitte ma ville natale, mon emploi, ma famille. Je pars toute seule avec mon ménage et mon chien pour m’établir à 500 km plus loin. Je ne connais personne. Je dois apprendre à me déplacer dans le trafic, à me faire confiance, à débuter une nouvelle vie avec la personne que je suis devenue, libérée de mémoires qui entravaient ma liberté (même si le travail n’est jamais terminé…).
    Et aujourd’hui, j’accompagne les personnes souffrantes qui désirent se libérer des mémoires et croyances limitantes pour aller plus loin et de dépasser.

    Je vous invite à visionner la petite vidéo faite avec Marcia concernant mon parcours…
    https://www.facebook.com/362512447160972/videos/1425270630885143/

    Donc, Karine, le chemin est devant toi pour faire en sorte que la paix d’installe en toi en permanence même si… « Malgré les mémoires que je porte en moi et qui liées à la maltraitance (par exemple…), je m’accepte, je me pardonne et je m’aime totalement quand même. Mes mémoires je vous aime, je suis désolée, pardonnez-moi s.v.p., Merci ! (Ho’oponopono) »

  • Merci Karine pour ton témoignage courageux. Il y a tant de belles filles qui doivent porter ce genre de fardeau, oui, il faut être indulgente envers soi-même et aussi se donner à soi le soutien qu’on aurait aimé avoir quand ceux qui auraient dû être là nous on rendues fragiles et écorchées. Il ne faut pas lâcher dans la compréhension de ce qu’on vit, et surtout faire fi des jugements ( par exemple, quand on n’arrive plus à fonctionner mais que personne ne peut comprendre car ce n’est pas assez visible ( sauf peut-être pour ceux et celles qui sont plus empathiques ou qui sont passées par là. ) Et se dire qu’on a raison de se sentir comme on se sent, même si tout le monde impliqué autour nie notre réalité et/ou nous servent des formules toutes faites. Et savoir s’entourer de personnes qui nous soutiennent et d’autres qui nous méritent. C’est le cheminement de toute une vie, c’est notre histoire, pas celle d’un autre. Lâche pas Karine, la vie a encore de beaux cadeaux pour toi en réserve. P.S. La technique en EMDR ( par une psychologue accréditée ) m’a beaucoup aidé à me remettre sur mes pattes pour m’aider à continuer. C’est une technique employée pour les chocs post-traumatiques de toutes sortes. Tu trouveras des infos sur le net. Que la force t’accompagne à chaque pas. 😉

  • Quelle belle entrevue, c’est un des plus beau cadeau que de prendre soin de nous par la thérapie, ça demande énormément de courage et d’intelligence émotionnelle mais les bénéfices sont tellement grands. Bravo Karine tu es vraiment lumineuse et inspirante. Merci Marcia XXX