Pour visionner la vidéo, connectez-vous à votre profil ou abonnez-vous!

commentaires

  • Ta méthode ressemble beaucoup à la mienne. Je la fais aussi selon mon horaire de travail, les sports des enfants losqu’ils étaient plus jeunes. J’ai un petit faible pour les livres de recettes alors je fais ma liste de repas que j’affiche avec le nom du livre et la page. C »est vrai que c’est le fun de savoir où on s’ en va. Mais des fois j’ai quand même l’impression de ne penser qu’à ça. 😥

  • Merci belle Marcia. Tabarouette que je trouve ton idée tellement l’fun. Je vais certainement essayer de la faire. C’est vrai qu’on se pose souvent cette question, qu’est-ce qu’on va manger pour souper? J’aime beaucoup, beaucoup venir t’écouter pas mal à tous les jours. Ça dépend, des fois c’est une grande entrevue, un pep talk etc. mais je ne manque jamais ton mot du jour. Je t’aime et j’aime ta simplicité, ton authenticité, ton rire communicatif et tu as plein de belles qualités. D’une mère-grand à une autre mère-grand. Lâches surtout pas.

  • On fonctionne sensiblement de la même façon. À cela j’ajoute des signets à des recettes sur internet que je classe dans un dossier « recettes ». En plus de mes coups de coeur version papier, je sélectionne dans mon dossier recettes et si cette dernière est à refaire, j’imprime!

  • Marcia, je trouve ta méthode brillante! Je vais commencer à le faire dès ce weekend! Ramasser des recettes à essayer dans des cartables, en transférer 5 dans le cartable de la semaine, conserver les coups de coeur à part! Vraiment brillant!
    De mon côté, je recherche toujours des recettes simples et rapides car avec la fibromyalgie, je n’ai pas beaucoup d’énergie après une journée de travail. La mijoteuse et le «One-pot meal» sont mes amies!
    Je veux partager mon truc : j’ai conçu une liste d’épicerie sur une application (Evernote). J’y ai accès de l’ordi, de la tablette, du téléphone, et je peux transmettre facilement la liste à une autre personne qui irait faire les courses. Je l’ai faite en classant les aliments par rangée de l’épicerie où je vais toujours. Pour faire ma liste de courses, je n’ai qu’à cocher ce dont j’ai besoin. Cela me sauve temps et énergie, car je n’aurai pas à faire les rangées dans lesquelles je n’ai besoin de rien. Et j’évite les tentations 😉
    Aussi, comme j’ai le bonheur de travailler avec plusieurs personnes qui aiment bien cuisiner et qui, comme moi, apportent leur lunch pour dîner au bureau. On regarde les assiettes des autres, on sent les parfums des aliments et on se partage les recettes qu’on a envie d’essayer! Et à partir de maintenant, elles iront dans les cartables!

  • Allo Marcia, depuis plus de vingt ans je planifie mes menus à l’avance, régulièrement je m’assois à la table avec tous mes livres de recettes et je planifie des menus, j’ai commencé également à mettre mes recettes dans des plastiques mais tes trucs avec le cartable bonnes recettes faites et appréciées paufines et améliore de beaucoup ma méthode, je m’en vais de ce pas m’acheter d’autres plastiques et d’autres cartables pour améliorer ma méthode et me faire sauver encore plus de temps, té géniale!