Pour visionner la vidéo, connectez-vous à votre profil ou abonnez-vous!

commentaires

  • Oh ! Merci ! Que d’informations partagées qui me touchent profondément. Merci d’en parler !

    Je reconnais que j’ai un pouvoir (si minime soit-il) et du coup un devoir de passer à l’action; de contribuer à ma mesure aux changement d’éducation ! Je rêve pour nos jeunes une éducation non-genrée à une implication relationnelle, commune, solidaire et soutenant une rÉVOLUTION.

    Si jamais tu as le goût de mettre une partie de cette vidéo en partage publique; elle contribuerait à faire reconnaitre davantage cette charge ainsi qu’à souligner l’importance de l’impact de la construction des genres dès le tout jeune âge et de l’impact de la culture ordinaire à tout âge.

    J’adore ta vidéo; elle me donne espoir que nous pouvons changer les choses puisque c’est enfin nommées !

  • Quelle belle clé! Soyons conscience de la charge émotionnelle que nous vivons TOUTES! J’avais vu et lu sur la charge mentale et en avait discuté beaucoup avec mes jeunes collègues. Mais la charge émotionnelle, c’est une révélation pour moi… un coup de point. Matière à réflexion.
    Merci pour la source. Le Nouvel OBS a souvent des articles intéressants sur des sujets semblables : https://www.nouvelobs.com/rue89/nos-vies-intimes/20171108.OBS7115/les-femmes-sont-bonnes-parlons-maintenant-de-la-charge-emotionnelle.html

  • Aie! ! J’ai appris il n’y a pas si longtemps qu ‘il y avait un nom pour ce que je vivais. La charge mentale. C’est quasiment une maladie un moment donné. Même un loisir ou une sortie devient trop d’ouvrage à organiser… parce que j’avais la tête pleine. S’ occuper de la famille, ma mère, ma belle mère, les rdv………. Pis je suis infirmière en plus! Allo la vocation! Je travaille là dessus. J’exige moins de moi – même. Je fais exprès de pas voir des choses que je prendrais en charge avant. J’ai du chemin à faire mais je suis pas pire.

  • Je l’ai appris avec le temps et je pense que tant qu’on a pas eu notre truck de m…. he bien on va continuez ainsi, mais comme ma grand-mère disait fait du bien à un cochon et il viendra c…sur ton perron….J’ai pris soin de plusieurs personnes dans ma vie, chose que je ne regretterez jamais car ces personnes étaient formidables mais je nomme personne …cette personne un jour a fait sauter ma coche car elle parlait comme si c’est elle qui avait été là…en tout cas je me comprends mais juste vous dire n’en faite pas plus qu’il faut, pensez à vous, aimez vous avant et après vous pourrez aider les autres. Amen!